Blog

Recommandations nationales prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-TNF alfa. (2005)

POINTS CLÉS EN BIOLOGIE MEDICALE

Comment dépister un patient à risque ?

Avant de débuter un traitement par anti-TNFa, il est nécessaire d’évaluer pour chaque patient le risque de tuberculose latente ou active

• par un interrogatoire détaillé comprenant :

  1. la notion et la date de vaccination par le BCG et le résultat des IDR anciennes à la tuberculine,

  2. la notion de contage (antécédents familiaux y compris dans l’enfance),

  3. la notion d’exposition (origine ou séjours prolongés dans un pays de forte endémie…),

  4. les antécédents personnels de tuberculose (latente ou active),

  5. la notion de traitement anti-tuberculeux antérieur (médicaments prescrits, dose et durée).


• par la recherche de signes cliniques de tuberculose maladie : signes généraux, pulmonaires ou extra-pulmonaires.


 en pratiquant :

  1. une radiographie pulmonaire. S’il existe des images évocatrices de séquelles tuberculeuses, un scanner thoracique est indiqué et éventuellement un avis spécialisé.

  2. une intra-dermoréaction à 5 UI de tuberculine (0,1 ml) chez tous les patients. Les 5 UI de la nouvelle spécialité Tubertest® correspondent aux 10 UI de l’ancienne spécialité. La présence d’une IDR phlycténulaire nécessite la recherche de BK par crachats ou tubages, 3 jours de suite.
    Il est recommandé de noter les dates de ces examens sur la carte  » patient  » qui sera délivrée au patient avec le traitement.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Donnez-nous votre avis

Comment pouvons-nous améliorer cet article ?

> Imprimer la page

Vous aimez BIOrecos ?
Faites-en profiter vos confrères en partageant la page sur les réseaux sociaux :