Blog

Syndromes myélodysplasiques (2015)

AIDE A LA PRESCRIPTION

DIAGNOSTIC

Numération formule sanguine

Réticulocytes

Frottis sanguin

Myélogramme

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL

Ferritine

Fer+coéfficient de la transferrine

Folates

Vitamine B12

Créatinine et filtration glomérulaire calculée

Aspartate aminotransférase

Alanine aminotransférase

Bilirubine

CRP

Haptoglobine

Thyréostimuline (TSH)

Sérologie VIH-1 et VIH-2 – Dépistage

Sérologie Hépatite B – Dépistage

Typage HLA

BILAN COMPLEMENTAIRE

Phénotypage érythrocytaire

POINTS CLÉS EN BIOLOGIE MEDICALE

Affirmer le diagnostic et rechercher la cause

Examens complémentaires

Examens indispensables et biologiques :

  • Hémogramme avec le taux des réticulocytes ;
  • – Analyse cytologique du frottis sanguin ;
  • Myélogramme avec décompte du pourcentage de blastes, évaluation de la
  • – dysmyélopoïèse et coloration de Perls pour déterminer le pourcentage de sidéroblastes en couronne ; le myélogramme montre :

une moelle à cellularité normale ou augmentée, mais parfois diminuée
(SMD à moelle pauvre),

des anomalies morphologiques de une ou plusieurs lignées, un pourcentage
de blastes variable (mais inférieur à 20 %),

  • – Caryotype médullaire : il doit être systématique, sauf chez des sujets très âgés chez qui le diagnostic de SMD est certain, et pour lesquels le caryotype n’aurait aucune conséquence thérapeutique ;
  • – hybridation in situ en fluorescence (FISH), examen effectué par un cytogénéticien à l’aide d’une sonde spécifique de chromosomes (principalement les chromosomes 5, 7 et 8), justifiée :

après deux échecs consécutifs de caryotype, si cela peut avoir des implications diagnostiques ou thérapeutiques pour le patient,

devant une pancytopénie à caryotype normal, chez un sujet jeune, pour
éliminer une monosomie 7, qui représente un facteur de mauvais pronostic
indépendant,

  • Ferritinémie : avant la mise en place d’un support transfusionnel



Examens biochimiques :

  • – Examens nécessaires à visée de diagnostic différentiel dans les formes sans excès de blastes ou pour éliminer une cause supplémentaire d’anémie : dosage du fer sérique et de la transferrine, dosage des folates sériques (chez des patients traités par folates moins de 48h avant) ou érythrocytaires, et de la vitamine B12 sérique, dosage de la créatinine, bilan biologique hépatique, recherche d’un syndrome inflammatoire, dosage de la bilirubine et de l’haptoglobine, dosage de la TSH et sérologies VIH, hépatites B et C ;
  • – Typage HLA et érythrocytaire : le typage HLA du patient et de sa fratrie doit être systématique si une allogreffe (classique ou à conditionnement atténué), une chimiothérapie intensive ou un traitement immunosuppresseur sont des options thérapeutiques envisagées à un moment ou un autre de l’évolution des SMD ;
  • – Phénotypage érythrocytaire, indispensable chez tous les patients.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Donnez-nous votre avis

Comment pouvons-nous améliorer cet article ?

> Imprimer la page

Vous aimez BIOrecos ?
Faites-en profiter vos confrères en partageant la page sur les réseaux sociaux :